Monocarb sur Merco 310D PI Bosch

Afin d'évaluer votre projet ou bien étudier votre question, soyez précis dans votre question et/ou projet. Ensuite, soit que votre post sera ensuite dirigé dans la rubrique adéquate, soit qu'il vous sera indiqué le lien déjà existant pour poursuivre la réflexion.
ATTENTION : SI INACTIF PENDANT 60 JOURS, LE POST SERA SUPPRIME AUTOMATIQUEMENT.

Modérateur: Les modérateurs

Monocarb sur Merco 310D PI Bosch

Messagepar Nikita04 » Ven Mai 18, 2018 7:44 pm

Salut les huileureuses,

Ma bête : Nikita, Merco 310D de 1994, avec la pompe Bosch en ligne qui va bien, que je vais utiliser en mono. Je suis assez nouveau niveau méca mais hyper chaud pour apprendre. Je fais mes billes sur Mercotribe, où on voit pas mal de ponts entre les deux forums (salut aux quelques gens que j'ai pu voir dans les quelques recherches que j'ai faites ici, genre gaston, Louis Cypher, et tous les autres). Quand je dis nouveau, c'est que j'ai pas eu l'occasion encore de plonger les mains dans le moteur, même si je comprends en gros la théorie de comment fonctionne un moteur. Par ailleurs, je m'en suis approché timidement pour contrôler le niveau d'usure de la chaîne de distribution et à part ça, j'ai déjà changé d'autres pièces comme le récepteur d'embrayage, je connais les freins arrière par cœur et j'ai eu un joint de culasse qui a claqué y a pas longtemps mais que j'ai dû confier à un garagiste parce que la situation était trop complexe pour que je m'en occupe moi-même, même si ça m'a permis de comprendre pourquoi il a lâché, quel est son rôle et tout et tout. Voilà pour situer mon niveau en mécanique.

J'ai commencé à faire le tour dans mon bourg des différentes sources que je pourrais avoir et pour le moment, c'est assez léger : 20-30 litres (tournesol, pépins de raisin, olive et émulsifiant E900) tous les 3-4 mois de la part d'un resto de maison de retraite qui font que de la frite et un peu moins de 10 litres (tournesol) toutes les semaines de la part d'un kebab, aussi que des frites. Jusque là, à part le fait que les frites (surgelées) sont possiblement préfrites à l'huile de palme, c'est plutôt du tout bon.
Vu les volumes et vu que je commence, je teste comment filtrer, dans des bidons de pétrole lampant bien vidées, dans une cave qui fait 15°C en ce moment, stable en température la nuit aussi. Là, j'ai commencé à filtrer l'huile de la maison de retraite (qui avait une gueule assez propre de base) avec d'abord une passoire en inox pour les plus gros morceaux, puis une chute de rideau Ikea au-dessus d'un autre bidon. Une fois cette première tournée préfiltrée de la sorte, je compte mettre ça à décanter dans un demi-bidon bien lavé et rincé, qui stockait du propylène glycol (récup' dans une entreprise de vente d'accessoires de pêche pas loin de chez moi). D'après ce que j'ai pu lire, je pense que je couvrirai ce bidon avec un carton afin d'éviter les poussières et autres merdes qui pourraient tomber dedans, tout en permettant d'aérer l'huile et ainsi de l'oxyder, ce qui la rendrait meilleure à la combustion, si j'ai bien compris (même si un autre post parlait aussi du fait que la friture oxyde déjà l'huile mais bon).

Après la phase de décantation, je compte filtrer à 5 puis à 1 micron, selon les règles de l'art. Mais je n'ai pas encore les filtres.

Questions :
1) dans ces conditions (huile assez propre, température de 15°C), combien de temps laisseriez-vous décanter ? Ce doute car je vois de tout : 72h, 2-3 semaines, 2 mois, 6 mois, 1 AN même, bordel de cul
2) le bidon de décantation étant hyper simple (pas de robinet pour le moment), pourrais-je chopper à la louche la phase huileuse du dessus pour la filtrer ? J'ai lu deux versions différentes : une qui dit que la meilleure huile est en-dessous de la phase la plus en haut du bidon et l'autre qui dit que celle du haut est celle à prendre
3) est-ce que je peux commencer sans m'inquiéter à un mélange de 50% huile-gasoil ou est-ce que, malgré le fait que ce genre de moteur et de PI est censé supporter ce pourcentage, c'est recommandé de partir d'une petite part d'huile pour augmenter progressivement ?
4) plutôt en mode récup, y a-t-il des astuces pour le filtrage fin ? J'ai lu par ci par là que les filtres à café bronze, plastique toussa, c'est bullshit. Après, j'ai l'impression que Bioclic c'est assez cher pour ce que c'est : bah ouais, 30 balles pour des filtres en plastique, ça fait malocu. J'ai des masques anti-poussière FFP2 qui traînent, bonne idée ou pas (pour 5 microns, voire 1 micron) ?
5) quand je commencerais à rouler à l'HVR, à partir de quand m'inquiéter pour le filtre à gasoil ? Petite précision : ça fait presque deux ans et 15.000 km parcourus que Nikita m'accompagne et je n'ai toujours pas changer le filtre à gasoil. Ce serait peut-être le temps d'y penser...

J'ai plein d'autres questions mais ça viendra sûrement plus tard. Merci à vous :) .
Avatar de l’utilisateur
Nikita04
Nouveau
Nouveau
 
Messages: 4
Inscrit le: Mar Mai 08, 2018 9:37 pm
Localisation: Entre Rennes et Châteaubriant

Re: Monocarb sur Merco 310D PI Bosch

Messagepar Tibo1987 » Dim Mai 20, 2018 3:03 am

Salut à toi ! (et tout et tout)

bienvenue ; je réponds à tes questions autant que je peux:
1) la décantation peut faire 99 % du boulot de filtration, quand la merde peut se déposer toute seule au fond, pourquoi l'envoyer boucher un drap, un filtre, ou tout ce qui te sert à séparer le doux liquide des ptits bouts qui sont dedans ?
Ce que je veux dire, c'est que plus tu décantes, moins tu salis tes filtres, de manière générale, on dit 2 semaines, mais en hiver c'est plutot 1 mois mini, alors qu'en plein caniar 1 semaine peut suffire. La dessus si tu peux doubler le temps, tripler, c'est vraiment pas mal ; Ce qui me mène à un ptit commentaire : il faut filtrer à température d'utilisation, si ton camtard dort par - 5°C alors n'y mets pas d'huile filtrer à 15°C dans ta cave ! L'huile fluide à 15°C peut se révéler pateuse voire solide à -5°C. A l'inverse, une huile pateuse à 15°C dans ta cave, peut etre consommable au plus chaud de l'été à 25 - 30°C ; tu peux donc aussi organiser ton stock en triant les plus belles huiles (tres fluides, transparentes) pour l'hiver, les plus "douteuses" pour l'été (épaisses, opaques)

2) dans n'importe quel volume d'huile de récup, il va y avoir une séparation de couches avec le temps, les parties les plus épaisses "lourdes" de l'huile vont au fond (ça vaut pour les dépots solides sables - frites - eau - souris mortes etc.) puis au fur et a mesure que tu remontes l'huile est de plus en plus légère. Tu as toujours la fine de claire en haut, la douteuse en bas et la mélasse = déchet tout au fond.

3) non vazy direct, 50 % c'est bien pour démarrer. Cet été tu pourrais envisager d'en mettre plus... sache qu'à terme la bicarb est quand meme meilleur pour le moteur.

4) filtrage et récup AH pas évident, d'un manière générale, il vaut mieux filtrer sur de grosses surfaces et de gros volumes, une poubelle de 80L avec un drap en coton tissé le plus fin possible et en bon état fera déja un boulot appréciable..
je relis un peu ton post, ton bidon découpé ton drap ikea et passoir ça fera tres bien pour une premiere passe, mais idéalement tu laisserais décanter dans le bidon, puis tu verses le clair uniquement le clair dans un drap plus fin que ça
Aux US ils filtrent avec des jambes de jeans noués en bas ; ... a part ça et un drap tissé tres fin jai pas trop d'idée récup. on trouve des poches à 5 microns (et autre) ça coute pas des mille. Je suis persuadé qu'une bonne décantation et un drap épais + tissé tres tres fin ferait tout largement assez l'affaire. T'emmerde pas à descendre à 1 micron, 5 c'est déja tres bien.

5) 2 ans et 150000 km sans changer le filtre .. normalement il aurait du y passer. C'est bon signe pour l'hygiène de ton circuit carburant, qui a peut être déja connu l'huile végétale avant (qui nettoie le circuit et ça encrasse le filtre, comme tu dois savoir) ben tant que ça roule vazy comme ça .... tant que t'en a un de rechange... Le jour où ça bride commence par ça.

A+
Merco_C250TD Bicarb
Yaris_D4D Casse moteur
Berlingo Elec, MB100 filtre commun, 206 D
ex Chaudière 100% mélasse
ex Fiat JTD
Avatar de l’utilisateur
Tibo1987
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2482
Inscrit le: Sam Jan 12, 2008 11:53 am
Localisation: Naucelle 12800

Re: Monocarb sur Merco 310D PI Bosch

Messagepar Nikita04 » Lun Mai 21, 2018 11:01 pm

J'ai quelque peu changé mon dispositif : maintenant, je préfiltre à la passoire et au drap dans l'atelier au fond du jardin, qui chauffe bien au soleil (la décantation des fûts de récup est plus rapide). En ce moment, il y fait entre 20 et 28°C. La mélasse et les huiles lourdes se retrouvent au fond des fûts de récup et je verse doucement les fûts dans les filtres, ce qui laisse passer seulement la phase légère, alors qu'avant je transvasais la phase du dessus à la louche et c'était vachement plus long. Même les fûts de récup bien décantés, y a quand même un peu de merde qui flotte à la surface ; sûrement des petits bouts de frite qui ont emprisonné un peu d'air.
Dans l'histoire, j'ai aussi rempli un bidon de 20 litres d'huile dense, vivement des températures encore plus hautes !

1) Si j'ai choisi la cave, c'est justement parce que c'est là où j'ai la température la plus basse là où je vis, ce qui permet d'être sûr qu'une fois dans le réservoir, il y fera plus chaud que là où j'ai mon huile finale recyclée. Je vis en Bretagne et les températures descendent pas en-dessous de 10°C la nuit en ce moment.

En observant le fond du bidon où je stocke mon huile pré-filtrée, j'ai même pas l'impression qu'il y ait une couche de mélasse au fond, donc je suis assez content de mon combo passoire + rideau Ikea bien dense ! Je garde ton idée de la jambe de jean noué, je pense passer mon bidon de stockage d'huile préfiltrée là-dedans, pour être sûr qu'il ne reste rien comme huile dense. Puis en parallèle, j'vais quand même chercher si je trouve du tissu au mètre à 5 microns.

5) Tu as mal lu, l'ami, j'ai écrit 15.000 km, et non pas 150.000 km ! De la part des anciens proprios, j'ai pas entendu parler d'utilisation d'HV comme carburant. Bon, j'vais quand même acheter deux filtres à gasoil neufs pour changer l'actuel et pour en avoir un de rechange, avant de commencer à faire mon mélange HV-gasoil.

Merci pour tous tes conseils, ça rassure vachement et ça éclaircit pas mal de détails ! Après cette première tournée de préfiltration et de filtration à la jambe de jean, avec quelques thunes qui vont arriver, va quand même falloir que je réfléchisse à des étagères, des systèmes de robinet avec débit réglable, parce que là, ça fait quand même pas mal de manutention et de risques pris à manipuler des bidons légèrement huileux et lourds, même si je suis du genre très prudent. Pour le moment, c'est carton étalé partout où je dois poser mes différents bidons et outils et surtout, beaucoup de précaution, mais un accident est si vite arrivé !
Avatar de l’utilisateur
Nikita04
Nouveau
Nouveau
 
Messages: 4
Inscrit le: Mar Mai 08, 2018 9:37 pm
Localisation: Entre Rennes et Châteaubriant

Re: Monocarb sur Merco 310D PI Bosch

Messagepar Nikita04 » Dim Juin 17, 2018 3:56 pm

Allez, des nouvelles !
J'ai donc obtenu quelques dizaines de litres d'huile bonne à être mélangée, après avoir passé mon huile préfiltrée (passoire inox puis rideau Ikea tendu) dans une jambe de jean nouée. Puis un mélange de 50/50 huile gasoil, en commençant à verser l'huile puis ensuite le gasoil puis en secouant vite fait le bidon, et hop dans le réservoir. J'ai pas encore changé le filtre à gasoil, j'attends les 1000 kilomètres avec ce mélange pour le changer, pour que les merdes présentes dans la tuyauterie soient bien lavées dans ce filtre assez ancien.
Là, j'ai roulé un peu plus de 200 km au total, pas mal de la route à 90 km/h et quelques petits passages en ville avec rond-points et tutti quanti. Alors oui, ça sent un peu l'huile derrière moi mais les performances n'ont pas changé, que ce soit vers le haut ou le bas, et le son du moteur lui a changé. Alors qu'au ralenti au gasoil, le moteur tournait comme une horloge avec des sons claquants, presque métalliques (on pouvait distinguer les déplacements des pistons et leurs explosions très nettement), maintenant le ralenti au mélange 50/50 est vachement plus silencieux, avec quand même le moteur qui tourne de la même façon mais des sons plus étouffés, on s'entend presque mieux dans la cabine :) ! Démarrage nickel, pas de fumées ni au démarrage ni sur la route, j'suis très content.

Ça m'a aussi appris à rouler en charge, après avoir bien lu le topic consacré. Y a certains propos par contre qui s'y contredisent. Moi, ce que j'en comprends, c'est que le moteur a une plage de régime où son fonctionnement est optimal et où la température de combustion est assez élevée pour brûler le plus possible les pulvérisations du carburant, que je traduirais concrètement par "dans chaque rapport, entre cette pression spécifique de la pédale d'accélération et cette autre pression spécifique à ce rapport, c'est dans cet intervalle que le moteur fournit son meilleur travail". En-dessous de cet intervalle, sous-régime, les injos balancent du carburant qui ne sera pas totalement cramé, la température de combustion n'étant pas assez haute -> gâchis, imbrûlés encrassant le moteur et tout le circuit de carburant. Au-dessus, surrégime, quelque soit le carburant qu'on apporte en plus au moteur, il est déjà à son meilleur rendement et couple (et peut-être d'autres observations et/ou conséquences que je ne connais pas ?).
Donc en pratique, à chaque fin de rapport, je fais "hurler" le moteur pour qu'au passage de rapport supérieur, je sois (en comptant la légère décélération et le petit temps à passer la vitesse) pile dans cet intervalle, où je sens au pied que si je lâche légèrement la pédale, Nikita ralentit relativement vite, ou si j'appuie légèrement sur l'accélérateur, le moteur a de la patate et prend de la vitesse proportionnellement à la façon dont j'appuie sur l'accélérateur. Idem dans l'autre sens, pour le rétrogradage (avec le double débrayage qui va bien pour passer de la 3ème à la 2nde).

Est-ce que j'ai compris le truc ou est-ce que je suis complètement à côté de la plaque ?
Avatar de l’utilisateur
Nikita04
Nouveau
Nouveau
 
Messages: 4
Inscrit le: Mar Mai 08, 2018 9:37 pm
Localisation: Entre Rennes et Châteaubriant

Re: Monocarb sur Merco 310D PI Bosch

Messagepar leo89 » Mer Juin 20, 2018 12:52 am

Hello
Enjoy Mercedes, ça marche tellement bien au on a pas le courage de faire les modifs...on reste en mono en merci !
leo89
Motivé
Motivé
 
Messages: 214
Inscrit le: Dim Mai 15, 2016 3:16 pm


Retourner vers Exposez votre projet et/ou votre question ici

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité