Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Ici on s'interroge et on réfléchit sur des modifications d'un moteur pour améliorer l'utilisation de l'huile.
Soyez précis dans votre titre

Modérateur: Les modérateurs

Re: Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Messagepar Land Rover » Mer Juil 17, 2013 6:34 pm

golfalhuile a écrit:T'es un vrai comique Tibo, le gasoil fait pas boum mais wouf :lol:

Le jour où ma bagnole fera wouf wouf j'aurai plus qu'à la nourrir de croquettes au lieu d'huile de friture :o

Le jour où tu feras re ou surtarer tes injos , tu mets un briquet à 60 cm , tu comprendras le wouf :sign5:
Land Rover
Passionné
Passionné
 
Messages: 1991
Inscrit le: Ven Juil 15, 2005 5:11 pm
Localisation: sud ouest

Re: Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Messagepar joumpy » Jeu Juil 18, 2013 12:30 am

La quantité de carburant à injecter dépend de la charge, c'est-à-dire de la puissance que l'on demande au moulin. Il faut faire passer cette quantité dans un injecteur ce qui prend un certain temps et il faut ensuite que toute cette quantité brûle ce qui prend aussi du temps. Le temps est par ailleurs limité par la vitesse de rotation du moteur.

Sur un IIBP, la pression de pompe est faible (180 bars), on met donc les injecteurs les plus gros possibles sans qu'ils pissent... ensuite, on commence à injecter avant le PMH pour que l'essentiel de la combustion se fasse au meilleur moment. A l'huile, les injecteurs ont davantage tendance à pisser, c'est ce qui explique le yoyo du matin dès qu'ils s'encrassent. Et comme on injecte avec un peu d'avance, la combustion a déjà commencé lorsque le piston arrive au PMH, il y a donc cognement du moteur. Si on met plus d'avance, ça cogne davantage, mais surtout on gaspille davantage de puissance puisque une part plus grande de la combustion doit être vaincue par le piston pour passer le PMH et qu'il reste ensuite une part plus faible de la combustion pour pousser le piston vers le bas. la consommation augmente, la température moteur augmente et la mécanique motrice souffre. Si on diminue l'avance, le moteur est plus souple, la mécanique motrice souffre moins, mais la conso augmente parce que l'essentiel de la combustion se produit alors que le piston est déjà en train de redescendre et la poussée des gaz est moindre. Il y a donc un juste milieu.

Sur un IDHP, la pression de pompe est 10 fois plus élevée (1800 bars), cela permet des trous plus petits qui pulvérisent mieux, mais surtout de scinder l'injection en plusieurs étapes parce que le temps caractéristique d'injection devient faible par rapport à la vitesse de rotation moteur. On pourrait aussi imaginer de tourner plus vite...
La première idée est de ne pas injecter avant le PMH pour soulager la mécanique. Malheureusement, on n'a pas réduit le temps caractéristique de propagation de la flamme. Donc on injecte avant le PMH juste la quantité nécessaire pour amorcer la combustion: c'est la pré-injection. Au PMH ou un chouille avant le PMH (le temps d'injecter), on injecte la charge principale de carburant, celle qui fait la force motrice. Et puis juste avant que la combustion se termine, il y a une post-injection qui sert à réchauffer les gaz d'échappement pour le fonctionnement du FAP. Notez au passage que c'est pas bon pour les NOx... Ça c'est le fonctionnement de base. Ensuite, on peut scinder l'injection principale en 3 voire 5 étapes de façon à avoir une combustion plus progressive et à localiser la combustion le plus au centre de la chambre et donc le plus loin possible des parois pour transférer le maximum d'énergie aux pistons et le minimum au LDR. C'est grâce à tous ça que ces moulins sont plus souples (pré-injection), consomment moins (injection courte) et sont plus puissants (partie motrice moins sollicitée). Je pense que si l'on augmente et/ou décale la pré-injection, on va augmenter un peu le cognement (ne pas choisir un moulin trop poussé pour débuter), la température du moulin et la conso, mais les paramètres de programmation devraient rester identiques. Le but est d'augmenter la température dans la chambre de combustion pour que l'huile puisse mieux brûler. Au passage, la compression des gaz est la principale source de chaleur, mais les IDHP ont été optimisés pour que la pré-injection nécessaire à la propagation plus rapide de la flamme et à l'initiation de la flamme au milieu de la chambre de combustion serve aussi à faire monter la température. Les inconnus du problème: à l'huile, la pulvérisation sera différente, la pré-injection décalée et/ou augmentée permettra-t-elle de démarrer la combustion au centre de la chambre. Il faudrait de la modélisation poussée pour le savoir. Il y donc un risque que le moulin chauffe et que la conso augmente. Ça, on le verra! Imaginons que ça marche parfaitement: la charge principale d'huile sera brûlée exactement comme une charge de GO en produisant la même poussée sur le piston. Là aussi, il y a quelques inconnues: une température plus élevée peut-elle compenser exactement le temps de propagation de flamme plus long de l'huile (à température identique bien sûr). Le risque est que la combustion ne se fasse pas parfaitement au centre de la chambre encore une fois...
Et enfin, que dire de la post-injection? C'est d'elle que va dépendre la température des gaz d'échappement, et pas de la combustion principale plus ou moins bonne. C'est pour ça que je vois mal ce paramètre dans nos plans d'expérience. A moins de supprimer la post-injection, vu qu'on a aussi supprimé le FAP...Il va y avoir quelques capteurs à neutraliser (température, sonde lambda,...) au minimum et peut-être des cartographies à modifier avec ces conneries de cerium, additifs bleus, etc..

Désolé pour vos méninges... :!: :!: :!:
Le plaisir n'est rien si par la même occasion il n'emmerde pas quelqu'un d'autre :o
Avatar de l’utilisateur
joumpy
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3960
Inscrit le: Jeu Nov 24, 2005 11:41 am
Localisation: Grenoble

Re: Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Messagepar Tibo1987 » Jeu Juil 18, 2013 2:21 am

Bonjour jumpy,

ne t excuse pas, pour ma part, mes méninges en redemandent.

Je me permet de reformuler, pour vérifier que j'ai bien compris le fonctionnement IDHP :
- un peu avant le PMH, on injecte une petite quantité de carburant, qui s'enflamme, mais qui ne produit pas de travail mécanique, car le piston est en train de remonter, ça cogne, et ça chauffe, question de bilan d'énergie, si ça brule pendant qu'on compresse, forcément ça chauffe à mort car on a pas d'énergie mécanique dissipée.
- puis l'injection principale, juste au PMH ou un tout chouille avant, le temps de l'injection + amorçage combustion = détente, piston, travail mécanique tout ça OK.

Je pense que si l'on augmente et/ou décale la pré-injection, on va augmenter un peu le cognement (ne pas choisir un moulin trop poussé pour débuter), la température du moulin et la conso, mais les paramètres de programmation devraient rester identiques.


Le phénomène de "molesse" des moteurs IDHP à l'huile semble assez bien connu, ainsi que les fumées bleues à faible charge, on doit pouvoir en déduire que ce qui fait défaut c'est principalement le combustion trop lente ou "trop tard".
De là, je pense qu'il y a 2 choses sur lesquelles on peut intervenir :
1) l'amorçage de la combustion : on modifie la préinjection de manière à avoir une chambre un peu plus chaude à l'huile qu'en fonctionnement de base
2) la combustion "motrice" qui peut et doit elle aussi être un peu décalée, pour contrer ce phénomène de "lenteur" de combustion propre à l'huile (qui vient à la fois de la chimie et peut être de la pulvérisation moins bonne dans des injos HP)
=> Du coup, la conso étant déja plus élevée à cause d'une mauvaise combustion, il y a fort à parier qu'on GAGNE.

[au passage, ce n'est pas du tout abérrant d'essayer ; sur un IDHP TEST, on le gave d'huile chauffée (électriquement), 3 injos débranchés, dans la culasse, le 4 eme branché électriquement et monté "en l'air" genre dans un grand bocal en verre, et tour de démarreurs ; possibilité même de comparer huile / gasoil. Ca demande un peu de taff, notamment à cause des rincages du système, mais si on a une ture de test prête à être massacrée sur l'autel de l'huile, c'est tout à fait faisable.]

3) la post injection :
je pense qu'il est plus simple de commencer avec un véhicule non équipé de FAP, y'en a eu jusque tard, ex la yaris que j'ai massacré est de 2008, pas de FAP.

[Autre parenthèse, pas de FAP = pas de post injection ?] ; dans le cas de la suppression d'un FAP, je pense qu'on peut tout à fait envisager de carrément supprimer la post injection.

Bon ; quand est ce qu'on commence ? !!!
Il va vraiment falloir un véhicule test, il nous faudrait une belle merde, genre un 1.5 dCi hmm
http://www.leboncoin.fr/equipement_auto ... tm?ca=16_s

ou un ptit 1.4 ou 1.6 HDi ça irait bien,

Critères pour faciliter les tests :
- petit véhicule facile à ranger à déplacer même non roulant, plus qu'un panzer
- pompe d'alimentation basse pression MECANIQUE, surtout qu'on se fasse pas chier avec une pompe électrique, donc pas de HDI BOSCH première génération,
Une yaris D4D ça irait parfaitement, mais ça coute une blinde ces merdes;. même épave.

Ou un truc comme ça :
http://www.leboncoin.fr/voitures/491784502.htm?ca=16_s

Moi franchement, jme sens chaud pour jeter 1000 euros la dedans, j'suis bien chaud.

J'me demande quand même une chose, comment va t on vérifier que tout se passe bien ? Je ne suis plus si certain que ça que la température des gazs soit si différente que ça ... Peut être un chouilla, mais entre un fonctionnement "amélioré BOF" et vraiment optimal, j'ai l impression qu'on aura du mal à faire la différence en mesurant les EGT. Peut être il faudrait choisir un truc "facile à déculasser" ... Encore que la aussi ; c'est pas parce que les chambres sont propres qu'il y a pas plein de merde dans les segments .............. pas facile hein.

Pour le coup, la CONSO serait un bon indicateur. Il nous faut un truc avec ordi de bord et conso instantannée. (quoique au ralenti ça calcule pas de conso) heuu

c'est pas évident hein
Merco_C250TD Bicarb
Yaris_D4D Casse moteur
Berlingo Elec, MB100 filtre commun, 206 D
ex Chaudière 100% mélasse
ex Fiat JTD
Avatar de l’utilisateur
Tibo1987
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2733
Inscrit le: Sam Jan 12, 2008 11:53 am
Localisation: Naucelle 12800

Re: Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Messagepar Macromalhuile37 » Jeu Juil 18, 2013 9:50 am

la pompe d'alimentation basse pression electrique n'est pas un probleme pour moi...

Je vois dans les deux prochains mois si l'alfa trouve un aquereur...Aprés elle sera declassée et trés probablement bicarburée( j'ai tout ce qu'il faut sauf le courage et le temps de m'y metre)..

Si la cartographie est modifiable...Je peux tenter le truc..Etant donné que de toutes facons elle sera en melange dans le reservoir d'origine...

pour les pros de la reprog c'est un bosch ecd15 elle est de 2000 c'est une 105cv
Image
Avatar de l’utilisateur
Macromalhuile37
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 11934
Inscrit le: Sam Sep 10, 2005 8:46 pm
Localisation: petite suisse tourangelle

Re: Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Messagepar Tibo1987 » Jeu Juil 18, 2013 10:12 am

Macro,
On a pas tous une pompe hydraulique de boite selespeed sous la main, en plus rien ne nous dit que c est fiable en utilisation continue a l huile de frite dans le temps, et de plus sur toutes les autres pompes commerciales electrique, ca coute soit une blinde soit c est de la daube voire des fois les 2.
De plus, le principe meme d un capteur de pression caburant et d une coupure si pression inferiere a une certaine valeur est completement idiot et a ete rapidement supprime, les IDHP de la generations d apres ne l ont pas, admettent des bulles sans se mettre en defaut (un peu) ce qui laisse beaucoup plus de marge d erreur.
Ce qui renvoit a mon message precedent.
Merco_C250TD Bicarb
Yaris_D4D Casse moteur
Berlingo Elec, MB100 filtre commun, 206 D
ex Chaudière 100% mélasse
ex Fiat JTD
Avatar de l’utilisateur
Tibo1987
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2733
Inscrit le: Sam Jan 12, 2008 11:53 am
Localisation: Naucelle 12800

Re: Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Messagepar Macromalhuile37 » Jeu Juil 18, 2013 10:52 am

Je ne pensais meme pas a ma pompe de selespeed mais a celle de gazole du moteur elbett
Image
Avatar de l’utilisateur
Macromalhuile37
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 11934
Inscrit le: Sam Sep 10, 2005 8:46 pm
Localisation: petite suisse tourangelle

Re: Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Messagepar Tibo1987 » Jeu Juil 18, 2013 11:12 am

lol tu n as que l embarras du choix....................... ce qui est le cas de ... PERSONNE.
Merco_C250TD Bicarb
Yaris_D4D Casse moteur
Berlingo Elec, MB100 filtre commun, 206 D
ex Chaudière 100% mélasse
ex Fiat JTD
Avatar de l’utilisateur
Tibo1987
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2733
Inscrit le: Sam Jan 12, 2008 11:53 am
Localisation: Naucelle 12800

Re: Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Messagepar joumpy » Jeu Juil 18, 2013 11:39 am

Tibo1987 a écrit: un peu avant le PMH, on injecte une petite quantité de carburant, qui s'enflamme, mais qui ne produit pas de travail mécanique, car le piston est en train de remonter, ça cogne, et ça chauffe, question de bilan d'énergie, si ça brule pendant qu'on compresse, forcément ça chauffe à mort car on a pas d'énergie mécanique dissipée.

La quantité est faible pour plusieurs raisons
1°) on ne veut pas que ça cogne fort, donc petite quantité, petite combustion
2°) on veut que ça allume la combustion principale donc juste une petite flamme
3°) on veut que ça allume au centre de la chambre de combustion alors que si on laisse faire la compression des gaz, c'est sur les parois que ce sera le plus chaud. Un peu comme si on plaçait une bougie de chauffe pile au centre de la chambre de combustion...
4°) on en a tenu compte à la conception du moulin et donc la compression des gaz n'est pas suffisante pour allumer l'injection principale. De cette façon, les parois sont plus froides et il y a moins besoin de compression. On gagne en rendement thermique et en rendement mécanique. C'est pour ça que ça ne chauffe pas "à mort".
Le plaisir n'est rien si par la même occasion il n'emmerde pas quelqu'un d'autre :o
Avatar de l’utilisateur
joumpy
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3960
Inscrit le: Jeu Nov 24, 2005 11:41 am
Localisation: Grenoble

Re: Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Messagepar joumpy » Jeu Juil 18, 2013 11:48 am

Tibo1987 a écrit:ce qui fait défaut c'est principalement le combustion trop lente ou "trop tard".
De là, je pense qu'il y a 2 choses sur lesquelles on peut intervenir :
1) l'amorçage de la combustion : on modifie la préinjection de manière à avoir une chambre un peu plus chaude à l'huile qu'en fonctionnement de base
2) la combustion "motrice" qui peut et doit elle aussi être un peu décalée, pour contrer ce phénomène de "lenteur" de combustion propre à l'huile

point 1: je suis OK. on peut jouer sur la tempo (quantité de carburant) et/ou sur son calage par rapport au PMH.
Point2: OK sur le principe, mais l'injection principale est scindée en 3 voire 5 étapes qu'il va falloir chacune optimiser...
C'est pour ce genre de boulot que j'avais fabriqué un tube en saphir pour des motoristes. Ça servait de chemise transparente sur un monocylindre d'essais en laboratoire. C'est comme ça que les simulations numériques ont été calées. Le banc d'essais comportait également une caméra rapide, des lasers de différentes longueurs d'onde permettant d'analyser les espèces chimiques. Bref, du lourd, hors de portée pour nous!
Le plaisir n'est rien si par la même occasion il n'emmerde pas quelqu'un d'autre :o
Avatar de l’utilisateur
joumpy
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3960
Inscrit le: Jeu Nov 24, 2005 11:41 am
Localisation: Grenoble

Re: Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Messagepar joumpy » Jeu Juil 18, 2013 11:54 am

Tibo1987 a écrit:dans le cas de la suppression d'un FAP, je pense qu'on peut tout à fait envisager de carrément supprimer la post injection.

OK sur le principe. C'est bien ce que l'on veut faire. Ça nous permet d'avoir un paramètre de sortie supplémentaire et chiffré: la température des gaz (EGT)
Par contre, pas sûr que le calculateur nous laisse faire...
Il peut y avoir moyen de reprogrammer une tempo extra-courte, mais il faut aussi qu'il n'y ait pas de sécurité sur un capteur à la noix style sonde lambda ou sonde de température.
Bref, il nous faut un moulin qui tourne en version pot Afrique!
Le plaisir n'est rien si par la même occasion il n'emmerde pas quelqu'un d'autre :o
Avatar de l’utilisateur
joumpy
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3960
Inscrit le: Jeu Nov 24, 2005 11:41 am
Localisation: Grenoble

Re: Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Messagepar joumpy » Jeu Juil 18, 2013 11:58 am

Tibo1987 a écrit:Pour le coup, la CONSO serait un bon indicateur. Il nous faut un truc avec ordi de bord et conso instantannée. (quoique au ralenti ça calcule pas de conso)

Et surtout, la base de la conso est un débitmètre carburant qui est largement faux à l'huile...
Sur un moulin fixe, on prend un tuyau assez long et transparent et on chronomètre le temps de vidage du carburant entre deux marques.
Sur un moulin qui roule...
Le plaisir n'est rien si par la même occasion il n'emmerde pas quelqu'un d'autre :o
Avatar de l’utilisateur
joumpy
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3960
Inscrit le: Jeu Nov 24, 2005 11:41 am
Localisation: Grenoble

Re: Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Messagepar Tibo1987 » Jeu Juil 18, 2013 12:44 pm

Coucou jumpy,

je réponds directement à tes messages :
apropos de la pré injection :
2°) on veut que ça allume la combustion principale donc juste une petite flamme

=> Une grosse préinjection (à part le fait que ça cogne et chauffe) enflammerait tout aussi bien si ce n'est mieux le reste de la sauce qui arrive pendant l'injection principale.
3°) on veut que ça allume au centre de la chambre de combustion alors que si on laisse faire la compression des gaz, c'est sur les parois que ce sera le plus chaud

=> Je me suis laissé dire que la majorité du carburant était injecté au PMH, et au PMH, les parois du cylindres ne sont pas accessibles au jet, de part la conception des pistons qui ont en leur centre une "sorte de préchambre" dans laquelle la majorité de l'injection se fait. Peut être que c'est des conneries , vu les dépots dans les segments observés sur la Yaris, si l'injection ne se fait qu'au centre, alors il ne devrait pas y avoir de dépots sur les parois... Quand même ; je pense qu'avancer le timing et injecter vite et fort le carburant devrait aider à se rapprocher du fonctionnement des "anciens diesel"
4°) on en a tenu compte à la conception du moulin et donc la compression des gaz n'est pas suffisante pour allumer l'injection principale.

=> j'ai lu quelquepart que la préinjection avait surtout lieu pendant les phases transitoire et à faible charge, ça rejoint un peu ce que tu dis ; par contre je suis assez persuadé que la compression des moteurs diesels récents (35 bar mesurée sur la yaris) est bien assez forte pour allumer du gasoil (sous entendu, même sans préinjection)
Point2: OK sur le principe, mais l'injection principale est scindée en 3 voire 5 étapes qu'il va falloir chacune optimiser...

=> Pas forcément besoin de tout optimiser, on peut garder l'effet "bougie au centre" en décalant simplement toutes les injections du meme timing. Dans ce cas, on considère le séquençage comme une boite noire et on assemble le tout comme 1 seul paramètre (enfin 2, débit et timing) De toute façon ça m'étonnerait qu'on ai accés à ce type de paramétrage aussi fin ; en tous cas d'après ce qui m'est apparu, c'est uniquement le "débit carburant" qu'on modifie. A moins que les maps que j'ai regardé étaient sur des moteurs qui ne possédaient pas d'injection séquencée. C'est d'ailleurs la premiere fois que j'en entends parler ; est il possible que ce soit réservé à des diesels très moderne ?

Excellent le dispositif tube en saphir etc. je vois tout à fait à quoi l'appareillage pouvait ressembler avec les détecteurs laser probablement infra rouge aussi pour la partie chimique, la caméra rapide etc. ça devait être génial. C'est quoi ton boulot déja ?

Au sujet de la suppression FAP etc. les pros de la repro nous le diront assez facilement je pense. Je n'en ai aucune idée. J'ai aussi dans l'idée de viser un véhicule sans FAP pour les essais. Surtout pas un truc avec cérine et compagnie, l'enfer..
Et surtout, la base de la conso est un débitmètre carburant qui est largement faux à l'huile...

Sur la yaris, je n'ai pas trouvé que l'indication de conso était faussée entre huile et gasoil, la différence de près d'1L à 1.5 L aux 100 s'est averée tout à fait juste avec nos mesures volumiques. Je pense que ce paramètre peut être comptabilisé (ça mange pas de pain) à voir s'il sera sélectionné comme variable de sortie ou pas. De toute façon comme tu le fais remarquer .... qu'a t on de mieux pour mesurer une conso sur un véhicule roulant ?

Quand même une idée me vient, on peut toujours installer un micro réservoir dans le coffre ou sous le capot, genre 1L pile poil ; et faire des essais du genre : combien de km je fais avec 1 L sur un trajet et une conduite "a peu pres normées" ça nous permettrait aussi de valider ou infirmer les calculs de conso de l'ordi de bord.

Excitant tout ça !
Merco_C250TD Bicarb
Yaris_D4D Casse moteur
Berlingo Elec, MB100 filtre commun, 206 D
ex Chaudière 100% mélasse
ex Fiat JTD
Avatar de l’utilisateur
Tibo1987
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2733
Inscrit le: Sam Jan 12, 2008 11:53 am
Localisation: Naucelle 12800

Re: Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Messagepar Macromalhuile37 » Jeu Juil 18, 2013 1:03 pm

je ne pense pas que les conso soient mesurées par un debimetre quelquonque, elle sont (pour les conso instantanées) calculées en direct par le calculo en fonction du temps d'ouverture injecteur,de la pression dans la rc,de la position du potard d'accelerateur et de la vitesse.....ensuite elle sont (pour la conso moyenne) remise a jour en fct des informations de la jauge du reservoir ,sur la nouvelle voiture a Mamita j'ai fais l'experience de la garrer en pente dans un sens puis dans l'autre :o :o :o au bout de quelques dizaines de secondes ca reajuste la conso moyenne et l'autonomie restante..Et au ralentis elle nous affiche la conso horraire(0.4 a 0.6l/h)

Grease energie sont categoriques au sujet du FAP: demontage et suppression dans la cartographie...
Image
Avatar de l’utilisateur
Macromalhuile37
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 11934
Inscrit le: Sam Sep 10, 2005 8:46 pm
Localisation: petite suisse tourangelle

Re: Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Messagepar Tibo1987 » Jeu Juil 18, 2013 1:05 pm

D'accord avec macro pour les calculs de conso ; c'est ce que j'ai entendu aussi, et je n'ai jamais vu aucun "débimètre" sur un moteur diesel,
merci pour les autres infos :D Excellente indication la conso horaire.
Merco_C250TD Bicarb
Yaris_D4D Casse moteur
Berlingo Elec, MB100 filtre commun, 206 D
ex Chaudière 100% mélasse
ex Fiat JTD
Avatar de l’utilisateur
Tibo1987
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2733
Inscrit le: Sam Jan 12, 2008 11:53 am
Localisation: Naucelle 12800

Re: Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Messagepar joumpy » Jeu Juil 18, 2013 4:15 pm

Tibo1987 a écrit:Quand même ; je pense qu'avancer le timing et injecter vite et fort le carburant devrait aider à se rapprocher du fonctionnement des "anciens diesel"

Bah, on veut s'en rapprocher pour améliorer la combustion, mais si on pouvait conserver le meilleur rendement, ça serait pas plus mal...
Ton mode de pensée va plus dans le sens de gagner en régime de rotation. Pas d'intérêt pour nous.
Le plaisir n'est rien si par la même occasion il n'emmerde pas quelqu'un d'autre :o
Avatar de l’utilisateur
joumpy
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3960
Inscrit le: Jeu Nov 24, 2005 11:41 am
Localisation: Grenoble

Re: Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Messagepar joumpy » Jeu Juil 18, 2013 4:16 pm

Tibo1987 a écrit:au PMH, les parois du cylindres ne sont pas accessibles au jet, de part la conception des pistons qui ont en leur centre une "sorte de préchambre" dans laquelle la majorité de l'injection se fait.

Exact, mais il reste les parois de la culasse en haut qui vont contribuer à chauffer le LDR et les parois du piston en bas qui vont chauffer l'huile. Une partie du gain dans les IDHP vient du fait que les zones les plus chaudes de la combustion sont confinées au centre grâce à l'injection en plusieurs séquences. on imagine bien que juste après le PMH, la chambre de combustion est petite, on injecte une petite quantité de carburant. Une fois que cette quantité de carburant a brûlée, on peut injecter une deuxième dose plus forte puisque le piston a commencé sa descente et que la chambre est plus grande. Et on s'arrange pour que les gaz brûlés de la combustion précédente soient évacués du centre de la chambre de combustion pour la nouvelle combustion et ainsi de suite en 3 ou 5 fois. Peut-être plus depuis, ça fait quelques années que j'ai lâché. Ces infos sont des données de labos sur DW10...
Le plaisir n'est rien si par la même occasion il n'emmerde pas quelqu'un d'autre :o
Avatar de l’utilisateur
joumpy
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3960
Inscrit le: Jeu Nov 24, 2005 11:41 am
Localisation: Grenoble

Re: Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Messagepar joumpy » Jeu Juil 18, 2013 4:29 pm

Tibo1987 a écrit:Excellent le dispositif tube en saphir etc. je vois tout à fait à quoi l'appareillage pouvait ressembler avec les détecteurs laser probablement infra rouge aussi pour la partie chimique, la caméra rapide etc. ça devait être génial. C'est quoi ton boulot déja ?

Tu peux aller voir ICI pour mon boulot.
A l'époque, je n'étais pas à mon compte. 18 mois pour fabriquer le tube.
Pour le dispositif expérimental, il faut imaginer un monocylindre accouplé à un moteur électrique. Tu mets en route le matin, tu fais tes manips le soir et il faut la nuit pour ralentir et refroidir...
Le plaisir n'est rien si par la même occasion il n'emmerde pas quelqu'un d'autre :o
Avatar de l’utilisateur
joumpy
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3960
Inscrit le: Jeu Nov 24, 2005 11:41 am
Localisation: Grenoble

Re: Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Messagepar joumpy » Jeu Juil 18, 2013 4:36 pm

Pour le débit de carburant, le calcul de l'ordinateur va pas être beaucoup plus précis. Pour ce qu'on veut faire, faudra une contenance fixe et un chronomètre ou un réservoir plein et un gros rouleur.
Le plaisir n'est rien si par la même occasion il n'emmerde pas quelqu'un d'autre :o
Avatar de l’utilisateur
joumpy
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3960
Inscrit le: Jeu Nov 24, 2005 11:41 am
Localisation: Grenoble

Re: Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Messagepar joumpy » Jeu Juil 18, 2013 4:46 pm

Tibo1987 a écrit:par contre je suis assez persuadé que la compression des moteurs diesels récents (35 bar mesurée sur la yaris) est bien assez forte pour allumer du gasoil (sous entendu, même sans préinjection)

Oui et non, ça finirait par allumer, mais pas au moment voulu et pas à l'endroit voulu.
Il faut non seulement allumer mais aussi vaporiser et transformer chimiquement (craquer) le carburant avant la combustion (voir ta doc). Il faut imaginer que ce n'est pas le carburant qui brûle, ni même sa vapeur, mais des espèces chimiques à très courte durée de vie. Et à ces températures, ce n'est pas du CO2 et de l'H2O qui en résultent mais encore d'autres espèces transitoires telles que les NOx par exemple...qui finissent par donner du dioxyde de carbone et de l'eau à basse température.
Le plaisir n'est rien si par la même occasion il n'emmerde pas quelqu'un d'autre :o
Avatar de l’utilisateur
joumpy
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3960
Inscrit le: Jeu Nov 24, 2005 11:41 am
Localisation: Grenoble

Re: Reprogrammation calculateur pour HV carburant

Messagepar golfalhuile » Jeu Juil 18, 2013 5:21 pm

La différence entre les anciens et nouveaux diesels c'est aussi le taux de compression, on pourra pas changer celui-ci en reprogrammant...
Avatar de l’utilisateur
golfalhuile
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 136
Inscrit le: Dim Mai 20, 2012 8:16 pm

PrécédentSuivante

Retourner vers Réflexion sur des modifications techniques d'un moteur

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité