idée de protocole simplifié pour huile de friture

Modification des propriétés grâce à l'alcool

Modérateur: Les modérateurs

idée de protocole simplifié pour huile de friture

Messagepar david01 » Mar Déc 16, 2008 12:28 pm

L'idée est de s'affranchir des problèmes :
-D'acides gras libres des huiles usagées
-De séparation des phases avec l'ethanol ou pire l'E85
-De savons et autres monoglycérides émulsifiants
-De chauffage et de sécurité associée (simple brassage avec pompe compatible avec les acides)

Tout en partant :
-D'huile usagée
-D'E85 ou d'ethanol à 95° (voire 90 ?)
-D'acétone ou (idée à creuser si ça marche avec l'acétone) d'ethanal produit par oxydation de l'ethanol

Qu'en pensez vous ?

Image
david01
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 113
Inscrit le: Ven Sep 29, 2006 11:39 am
Localisation: Bourg-En-Bresse (Ain)

Messagepar poupeau » Mar Déc 16, 2008 12:37 pm

c'es quoi? des legos??
Avatar de l’utilisateur
poupeau
Motivé
Motivé
 
Messages: 489
Inscrit le: Mar Jan 30, 2007 7:36 pm
Localisation: étudiant en droit.... à l'erreur

Messagepar yohweb » Mar Déc 16, 2008 2:49 pm

:lol: :lol: :lol:
yohweb
Passionné
Passionné
 
Messages: 4655
Inscrit le: Jeu Mar 06, 2008 10:11 pm

Messagepar mouette122 » Mar Déc 16, 2008 3:57 pm

c compliqué!ça sentirai quoi au final!!!le petrole!!ce serai ien
mouette122
Nouveau
Nouveau
 
Messages: 4
Inscrit le: Mer Déc 10, 2008 3:19 pm

Messagepar david01 » Mar Déc 16, 2008 7:01 pm

Les légos ont trouvé une légende. (Pour ceux qui n'aiment pas les légos je peux le refaire avec les formules développées :evil: )
J'imagine la question "c'est quoi une acétalisation ?", réponse ici http://fr.wikipedia.org/wiki/Ac%C3%A9talisation (le légo appelé "acétal de glycérol" est en fait un "dioxolane", voir tableau du lien à la ligne "acétone" et colonne "diol")

Ca sentirait comme un mélange d'EEHV, d'ester d'acétal de glycérol, d'ethanol en excès et d'essence (E85) mais on n'est pas là pour la synthèse de parfum, plutôt pour recycler localement de l'huile de friture.

Des réactions ?
david01
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 113
Inscrit le: Ven Sep 29, 2006 11:39 am
Localisation: Bourg-En-Bresse (Ain)

Messagepar mickalhuile » Mer Déc 17, 2008 1:11 am

je pense que le but de l'usage de l'huile est quand m^me de rester le plus naturel possible sans trop de modif: moins de pollution et de polluant(acétone déshydratant transeste... :colors: :tard: :cyclopsani:

tu bosse pas pour total j'espère :D
ESPACE II 94 TD 355 000kms, titine prend des bornes...
PI BOCSH Bicarburation
Et vive le gras! quand il tombe pas à coté...
Avatar de l’utilisateur
mickalhuile
Motivé
Motivé
 
Messages: 401
Inscrit le: Jeu Nov 20, 2008 10:19 pm
Localisation: finistère sud

Messagepar vincenzzo » Mer Déc 17, 2008 1:42 am

2 et 3 sont ce que l'on appele ici TEEP (Trans esterification partiele ethylique)

4 est du EEHV (Esterification Ethilique d'HV) : Tres difficile à obtenir

Pour infos, je suis en train de faire des test de transeterification ethylique par de l'E85 en milieu basique.
Cela marche s'arrete sur un melange de 2 et 3.
Je dois faire des analyses sur le resultat.
Avatar de l’utilisateur
vincenzzo
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2087
Inscrit le: Mer Aoû 23, 2006 6:14 pm
Localisation: Aquitaine

Messagepar david01 » Mer Déc 17, 2008 9:06 pm

Non si je bossais pour tatol je serais déjà viré !
Je ne crois pas que ce soit un procédé polluant et je recyclerais le catalyseur et le deshydratant dans la cheminée.

Sinon on est maintenant quasi certains que le TEEP n'est qu'une émulsion huile-alcool, là c'est différent. Il y a transestérification en milieu basique suivi, en milieu acide d'une acétalisation du glycérol et des monoglycérides ainsi qu'une estérification des acides gras libres et de l'acétal de glycérol.
Ce qui m'intéresse dans ce que tu dis c'est que l'estérification est difficile à obtenir. Je m'y attends mais je fais le plein 1 fois par mois, donc un rendement de 90% en 7 jours à 20°C me suffirait et ça me semble possible (je crois que l'estérification et l'acétalisation en milieu acide sont bien plus rapides que la transestérification en milieu acide qui, elle, est hyper lente). A essayer donc.
Bonne chance pour tes essais, je m'y suis cassé les dents, même avec de l'huile neuve, même avec de l'E85, c'est pour ça que je cherche plus simple :P
david01
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 113
Inscrit le: Ven Sep 29, 2006 11:39 am
Localisation: Bourg-En-Bresse (Ain)

Messagepar LENY60 » Jeu Déc 18, 2008 12:20 am

sur ...!!!

après une réponse comme ça ...

moi je prend 2 "doliprout" et au dodo ... ! :? :o
Avatar de l’utilisateur
LENY60
Motivé
Motivé
 
Messages: 210
Inscrit le: Mer Mai 28, 2008 11:25 pm
Localisation: OISE

Messagepar david01 » Jeu Déc 18, 2008 11:30 am

LENY60 a écrit:sur ...!!!

après une réponse comme ça ...

moi je prend 2 "doliprout" et au dodo ... ! :? :o


T'as raison, c'est plus facile de laisser chercher les autres.
david01
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 113
Inscrit le: Ven Sep 29, 2006 11:39 am
Localisation: Bourg-En-Bresse (Ain)

Messagepar LENY60 » Jeu Déc 18, 2008 1:59 pm

t'as l'air de connaitre le sujet ...
Avatar de l’utilisateur
LENY60
Motivé
Motivé
 
Messages: 210
Inscrit le: Mer Mai 28, 2008 11:25 pm
Localisation: OISE

Messagepar joumpy » Jeu Déc 18, 2008 10:24 pm

Sur le principe...
Mes cours de chimie orgasmique sont trop loins et de toute façon, c'était pas mon truc! :o :o :o
Par contre, s'agissant d'un déchet, de simples corps comme le sel et le sucre peuvent foutre le brouzou dans des cinétiques de réaction, même à très faible doses... Pour l'eau, c'est encore pire et mes manips habituelle sur la mélasse me disent qu'il y a souvent de quoi faire crépiter la poële chaude... :cry: :cry: :cry:
Ca fait un brave paquets de manips tout ça et il faudrait idéalement avoir accès à quelques analyses intermédiaires pour avoir une idée de ce qui se passe au fur et à mesure des réactions. C'est là que c'est pas à la portée de tout le monde: faut du temps (en général ceux qui n'ont pas de taf) et du matos (en général ceux qui ont du taf). Ca fait au moins deux personnes! :lol: :lol: :lol:
Le plaisir n'est rien si par la même occasion il n'emmerde pas quelqu'un d'autre :o
Avatar de l’utilisateur
joumpy
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3960
Inscrit le: Jeu Nov 24, 2005 11:41 am
Localisation: Grenoble

Messagepar david01 » Jeu Déc 18, 2008 11:24 pm

je bosse à mi temps donc j'ai un peu (très peu) de temps et (très) peu de matos, mais j'ai de l'acide sulfurique concentré, ça c'est cool.
Pour les analyses, impossible.
Mon idée pour commencer c'est avec de l'huile neuve (par exemple 1 mol) + 2 à 2,2 mol d'éthanol (E85 en fait) + potasse 1 ou 2%, bien attendre pour une conversion élevée histoire d'arriver à 1 mol de monoglycérides et 2 d'ester, puis ajoûter l'acétone (1 mol), l'acide sulfurique et un déshydratant (gel de silice ? sulfate de sodium ?) pour terminer le travail. L'aspect, l'odeur (acétonée ou pas) et la viscosité me renseigneront dèjà un peu je pense. L'absence ou non d'acide gras devrait se voir. Un lavage aisé signifierait absence de glycérides et de savon. Une viscosité égale au diester signifierait que c'est gagné. Je mets tout au conditionnel car je commence à être habitué aux mauvaises surprises en agrocarburants !
david01
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 113
Inscrit le: Ven Sep 29, 2006 11:39 am
Localisation: Bourg-En-Bresse (Ain)

Messagepar LENY60 » Ven Déc 19, 2008 12:26 am

" [quote="david01"] je bosse à mi temps donc j'ai un peu (très peu) de temps et (très) peu de matos, mais j'ai de l'acide sulfurique concentré, ça c'est cool. "

sur c'est cool !!!

et pour une fois j'ai cherché ... !!!

mais ... , quand je vois ça ... baaaaaaaaah !!! :(



Quels sont les principaux dangers pour la santé liés à l'inhalation d'acide sulfurique?
L'acide sulfurique n'est pas très volatil et, par conséquent, sur le lieu de travail l'exposition se fait surtout par les brouillards ou les aérosols. L'acide sulfurique est corrosif et peut, s'il est inhalé, causer des dommages graves par irritation ou corrosion. Le niveau et la gravité des effets respiratoires est fonction de facteurs, comme l'état physique et la taille des particules d'aérosol, le site du dépôt, la concentration et l'humidité. L'acide sulfurique peut causer de graves dommages pulmonaires, avec collection liquidienne présentant un risque mortel (oedème pulmonaire). Les symptômes d'oedème pulmonaire, qui comprennent des accès de toux et de l'essoufflement, peuvent apparaître des heures ou des jours seulement après l'exposition. Ces symptômes sont aggravés s'il y a effort physique. Une forte exposition de courte durée peut entraîner des dommages pulmonaires à long terme.
Des personnes volontaires exposées pendant 5-15 min à 1 mg/m3 n'ont remarqué ni odeur ni irritation. Chacune de ces personnes s'est rendue compte d'une exposition à 3 mg/m3, et certaines ont trouvé désagréable une exposition à 5 mg/m3. Une respiration profonde provoquait généralement un accès de toux et il y avait altération de la respiration. Il peut apparaître une tolérance à l'acide sulfurique. Dans une autre étude, des personnes volontaires soumises pendant 1/2-1 heure à une forte exposition (39 mg/m3 de brouillard sec et 21 mg/m3 de brouillard humide) ont montré de graves symptômes d'irritation des voies aériennes supérieures et des signes d'obstruction bronchique. Ces symptômes ont persisté pendant plusieurs jours chez deux des volontaires. Un travailleur, enveloppé de fumées d'acide sulfurique pendant qu'il travaillait dans un espace clos, souffrait de lésions au niveau des voies aériennes supérieures, de collection liquidienne et d'hémorragies pulmonaires. Lors d'un examen de suivi à 6 semaines, tous les tests de la fonction pulmonaires étaient normaux. L'exposition à l'acide sulfurique peut aggraver l'asthme.


Qu'arrive-t-il lors d'un contact cutané avec l'acide sulfurique?
L'acide sulfurique est corrosif et peut causer une grave irritation et des brûlures laissant parfois des cicatrices. Des brûlures étendues peuvent entraîner la mort. La gravité des blessures dépend de la concentration de la solution d'acide sulfurique et de la durée de l'exposition. De fortes concentrations de brouillard ou d'aérosol peuvent, en cas de contact prolongé, produire de la rougeur, de l'irritation et des brûlures au niveau de la peau.


L'acide sulfurique est-il dangereux pour les yeux?
L'acide sulfurique est corrosif et peut causer des irritations graves (rougeurs, enflures et douleurs) et des lésions permanentes, y compris la cécité. La gravité des blessures dépend de la concentration de la solution d'acide sulfurique et de la durée de l'exposition. Il faut s'attendre à ce que les brouillards et les aérosols d'acide sulfurique soient irritants.


Qu'arrive-t-il en cas d'ingestion accidentelle d'acide sulfurique (pénétration dans l'appareil digestif)?
L'acide sulfurique est corrosif et causera, s'il est ingéré, des brûlures au niveau de la bouche, de la gorge, de l'oesophage et de l'estomac. Parmi les symptômes, on peut noter les suivants : difficulté d'avaler, soif intense, nausées, vomissements, diarrhée et, dans les cas graves, perte de conscience et mort. Lors de l'ingestion ou de vomissements (aspiration), de petites quantités d'acide peuvent gagner les poumons, y causer de graves lésions, et même entraîner la mort.


Quels sont les effets à long terme de l'exposition à l'acide sulfurique?
EFFETS CUTANÉS : Une exposition répétée à de faibles concentrations de brouillards ou d'aérosols peut entraîner une dermatite (rougeur, prurit, déshydratation).
EFFETS DENTAIRES : Des expositions à de fortes concentrations (16 mg/m3) peuvent causer l'érosion dentaire. L'attaque des dents peut se produire après quelques semaines d'exposition, suivie d'érosion après quelques mois. L'attaque et l'érosion dentaires étaient quatre fois plus fréquents chez un groupe exposé à une forte dose (plus de 0,3 mg/m3) que chez un groupe soumis à une faible dose (moins de 0,07 mg/m3).
EFFETS RESPIRATOIRES : Bien que l'acide sulfurique soit largement utilisé, aucun rapport spécifique ne fait mention d'effets respiratoires suite à une exposition à long terme. Une exposition à long terme à des brouillard ou à des aérosols d'acide sulfurique peut être suivie de symptômes d'irritation respiratoire, notamment d'hyperactivité bronchique.


L'acide sulfurique est-il cancérogène?
D'après le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), il y a suffisamment de preuves pour dire que l'exposition professionnelle à des brouillards d'acides minéraux forts, renfermant de l'acide sulfurique, est cancérigène pour l'homme (groupe 1). La classification CIRC s'applique seulement aux brouillards d'acides minéraux renfermant de l'acide sulfurique, et non à l'acide sulfurique comme tel, ni aux solutions de cet acide.
De nombreuses études font état d'un nombre plus élevé de cancers du larynx et, à un degré moindre que prévu, de cancers pulmonaires, causés par une vaste gamme de procédés utilisant des acides minéraux forts, comme l'acide sulfurique. Tout au long de ces études, c'est l'exposition aux brouillards d'acide sulfurique qui était la plus fréquente et, dans deux études, le nombre de cancers augmentait avec l'exposition. Plusieurs des études présentaient des faiblesses au niveau de leur conception, comme l'exposition simultanée à d'autres composés chimiques potentiellement cancérigènes. Cependant, quelques études étaient bien élaborées, et la tendance générale montre qu'une exposition professionnelle à des brouillards d'acides minéraux forts, renfermant de l'acide sulfurique, est cancérigène pour l'homme. Exemples de procédés étudiés : décapage, galvanoplastie et autres traitements de métaux à l'acide, fabrication d'accumulateurs au plomb et d'engrais à base de phosphates.


L'acide sulfurique a-t-il des effets nocifs quelconques sur l'appareil reproducteur?
Aucune donnée n'a été recueillie à ce sujet, ni chez l'homme ni chez l'animal.


L'acide sulfurique agit-il sur le foetus/bébé avant sa naissance?
Aucune donnée n'a été recueillie chez la femme. Une étude avec des animaux montre que l'acide sulfurique n'est pas tératogène, même aux doses toxiques pour la mère.


L'acide sulfurique a-il un effet de synergie avec d'autres matières (c'est-à-dire : est-ce que les effets ressentis sont plus prononcés que la somme des effets de l'exposition à chaque produit chimique seul)?
On ne dispose d'aucune donnée à ce sujet.


Y a-t-il possibilité d'accumulation d'acide sulfurique dans l'organisme?
L'acide sulfurique peut être absorbé à travers les membranes des muqueuses et passer ultimement dans la circulation sanguine. L'anion sulfate s'ajoute au réservoir d'anions sulfate de l'organisme et est excrété dans l'urine en combinaison avec d'autres composés chimiques présents dans l'organisme. Il est donc peu probable que l'acide sulfurique s'accumule dans celui-ci

beurk et rebeurk ... ! .
Avatar de l’utilisateur
LENY60
Motivé
Motivé
 
Messages: 210
Inscrit le: Mer Mai 28, 2008 11:25 pm
Localisation: OISE

Messagepar yohweb » Ven Déc 19, 2008 11:08 am

ok j'retourne me coucher :roll:
yohweb
Passionné
Passionné
 
Messages: 4655
Inscrit le: Jeu Mar 06, 2008 10:11 pm

Messagepar david01 » Ven Déc 19, 2008 12:49 pm

tes infos sont issues de http://www.cchst.ca/reponsessst/chemica ... _profiles/
Ils parlent du brouillard d'acide sulfurique. Je n'ai pas l'intention de pulvériser un pareil produit. Seul l'aspect corrosif nous concerne, comme tout acide et toute base.
Sur ce site, l'hydroxyde de sodium (soude) n'est guère mieux, l'essence non plus. Avec quoi tu fluidifies ton huile ?
david01
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 113
Inscrit le: Ven Sep 29, 2006 11:39 am
Localisation: Bourg-En-Bresse (Ain)

Messagepar joumpy » Ven Déc 19, 2008 1:34 pm

Bien sûr que c'est dangereux! :o :o :o
Par contre en tant que chimiste averti, on apprend les réactions, mais aussi les dangers des produits et réactifs...

Tiens, va voir la FDS de l'acide phosphorique et jette ensuite un oeil sur la composition de n'importe quel soda; Ca fait peur! :evil: :evil: :evil:

Pour ta chaîne de réaction, je ferai chauffer l'huile neuve au-delà de 100°C quelques minutes dès le départ pour être tranquille vis-à-vis de l'eau.
Plus loin dans les manips, il faudra bien retenter avec de l'eau puisqu'il y en a presque toujours dans les huiles de récup...Mais comme c'est un poison sur beaucoup de réactions, mieux vaut partir sur de bonnes bases!
Le plaisir n'est rien si par la même occasion il n'emmerde pas quelqu'un d'autre :o
Avatar de l’utilisateur
joumpy
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3960
Inscrit le: Jeu Nov 24, 2005 11:41 am
Localisation: Grenoble

Messagepar david01 » Ven Déc 19, 2008 6:39 pm

Bonne idée, mettre toutes les chances de notre côté dès le début.
Je calcule tout et expérience début 2009.
Pour le deshydratant, j'ai accès à du gel de silice, c'est efficace ? J'espère qu'il est neuf (je ne peux pas le régénérer)
david01
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 113
Inscrit le: Ven Sep 29, 2006 11:39 am
Localisation: Bourg-En-Bresse (Ain)

Messagepar wolf505 » Sam Déc 20, 2008 4:23 pm

le gel de silice se regénère tres facilement au four (en labo on dit a l'étuve) à 150°C
quand les mouettes ont pied il est temps de virer
Avatar de l’utilisateur
wolf505
Passionné
Passionné
 
Messages: 1173
Inscrit le: Mar Juin 13, 2006 4:32 pm
Localisation: proche compiegne oise

Messagepar bob_isat » Sam Jan 17, 2009 9:05 pm

Salut David et tout le monde,

pourrais tu expliquer un truc:

en quoi l'acetone permet de se passer de chauffage?

Pourquoi ne pas utiliser un ajout de glycerine de la tournée d'avant pour faire dephaser?

la molecule finale avec de l'acetone et de la glycerine dedans, comment savoir si ça brule et à quel point d'eclair?

En tout cas je suis impatient d'avoir tes résultats.

Pour ma part j'ai arreté la pratique de la chimie.J'ai acheté une injection indirecte et hop, 50% d'huile recyclé avec juste un rechauffeur et hop.

Si quelqu'un est intéressé par du tarmis moléculaire 3A (deshydratation de l'ethanol), j'en ai 2kg à vendre, me contacter par MP.

++

bob
Avatar de l’utilisateur
bob_isat
Passionné
Passionné
 
Messages: 1008
Inscrit le: Mer Sep 28, 2005 11:18 am
Localisation: DTC

Suivante

Retourner vers Transesterification

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité