Page 1 sur 8

deshydratation de l'alcool

MessagePublié: Jeu Jan 19, 2006 1:26 pm
par bob_isat
Comme le forum se fait tout beau, allons-y!

FD9 peut il nous donner la réponse du grand jeu:

'Comment s'appelle l'appareil qui permet de mesurer la quantyité d'eau dans une solution alcoolique :tard: ?'

MessagePublié: Jeu Jan 19, 2006 2:48 pm
par Lapin
Arggg, ca c est la question qui tue ..
Exit le maillon faible .
:roll:

MessagePublié: Jeu Jan 19, 2006 4:30 pm
par bob_isat
ça y est g est trouvé :queen: !

c'est l'alcoomètre de Gay-Lussac

"L'alcoomètre de Gay-Lussac, qui ressemble beaucoup à l'aréomètre Baumé, est un genre d'aréomètre à poids constant et à volume immergé variable. Il est destiné à la mesure, en degrés Gay-Lussac, de la quantité d'alcool contenue dans un mélange eau-alcool. Par définition, lorsque à la température de 15°C, 100 cm3 du mélange contiennent 'n' cm3 d'alcool, le mélange est à 'n' degrés Gay-Lussac.

L'appareil est en verre, comme l'aréomètre Baumé. Il comprend trois parties: une ampoule lestée par du mercure, et un corps cylindrique surmonté par une tige de faible section, qui porte des graduations intérieures inscrites sur un papier roulé. Les graduations sont étalonnées de façon à ce que le zéro marqué sur la tige affleure à la surface de l'eau pure à 15°C. Dans de l'alcool pur, l'appareil plonge jusqu'au point marqué 100. La tige est graduée à l'aide de mélanges eau-alcool dont on connaît les proportions. Pour être plus sensibles, des alcoomètres peuvent être construits pour ne servir que dans un intervalle réduit, et s'appliquer à la mesure des vins, par exemple, ou des alcools distillés. Si la température n'est pas de 15°C, il faut se munir d'un thermomètre, et des tables sont alors nécessaires pour faire la correction."


-En vente ici pour 16 euros:

http://tompress.com/catalogue.php?Fam=cav

ou sur ebay pour 10 euros

MessagePublié: Dim Jan 22, 2006 4:24 pm
par GROS LOUP
Bah... vers chez mes parents, les proprio qui possèdent verger et arbres fruitiers possèdent tous un alambic caché sous le tas de bois :lol: ...
Tu veux distiller Bob-isat..?? :lol: :lol: :occasion5: A la tienne...

MessagePublié: Mar Jan 24, 2006 1:23 pm
par bob_isat
je veux pas distiller (quoi que :happy6: ) je veux juste estimer la fraction d'eau dans l'alcool.

A ce sujet ya un doc anglais sur journeytoforever qui explque comment deshydrater de l'alcool avec ...de la farine de maïs, la polenta chère au pays savoyard.

http://journeytoforever.org/biofuel_lib ... grits.html


il faut faire chauffer le mélange eau-alcool, faire passer les vapeur à travers un cylindre rempli de farine ( :shock: ) et condenser les vapeurs.
Si on veut réutiliser la farine d'une fois sur l'autre, il faut y faire passer de l'air sec à 80°C.


On peut donc imaginer un super système pour recycler le mélange glycérine-alcool (!)


-chauffe du mélange à 78°c (temérature d'ébullition de l'ethanol)
(la glycérine, qui elle bout à 180°C reste bien sagement dans le récipient)

-Passage éventuel dans le 'polenta reactor 2000' pour déshydrater les traces d'eau

-Condensation des vapeurs....


ethanol prêt à resservir !

MessagePublié: Mar Jan 24, 2006 2:41 pm
par Lapin
C est pas si facile que ca de distiler .Et ca prend un temps bete .

J ai extrait de l essence :roll: de betterave ( c est le cas de le dire ,ca pue )
de mout de betterave .Pour 4 litres de mixture ,j ai obtenu 750 ml
d extrait mais il en restait encore ds le mout.puis j ai repasse l extrait
ds la cocotte minute .resultat =300 ml .Il en restait encore ds la
cocotte .Apres un examen sensoriel :razz: il s avert que c est fort,
et que c est affreusement mauvais :-x .
Le tout ma pris 8 h .sur la cuisiniere,ce qui explique pourquoi le
menu du souper etait a base de tartine .L epouse a fait de la resistance.

Conclusion:
Experience a ne pas renouveller trop souvent . :oops:

MessagePublié: Mar Jan 24, 2006 9:27 pm
par GROS LOUP
:lol: :lol: :lol: J'comprend maintenant pourquoi les lapins ne courent jamais droit :lol: ... Ils font toujours des zig zag :lol: ...
Bon...après la plume qui se dissout dans la soude... la polenta dans laquelle il faut faire passer le surplus d'alcool...et enfin le mout de betteraves à distiller dans la cuisine :lol: :lol: ... on fait quoi... On d'vient fou :wink: :geek: :lol: :lol: On rigole quand même bien dans ce forum...

MessagePublié: Mar Jan 24, 2006 11:33 pm
par Lapin
:D

MessagePublié: Lun Jan 30, 2006 6:27 pm
par bob_isat
ça y est j'ai trouvé (sur journeytoforever) le protocole de deshydratation de l'alcool avec le tamis moleculaire:

"Le tamis moléculaire est en vente sur www.emarketlabo.com au prix de 23 euros le kilo.
Cette solution a le mérite de ne pas produire de déchets toxiques et d’être réutilisable :
On laisse les granulés dans l’alcool pendant 24 heures. Une fois qu’ils ont aspiré l’eau, on les récupère par filtration. Pour les réutiliser, il faut les faire chauffer à 300°C pendant une heure (sous le grill d’un four par exemple).
Le calibre de tamis moléculaire à utiliser pour l’alcool est 3A (tamis caractérisé par des cavités de 3 Angströms).
Pour 1 l d’éthanol à 95°C, il faut 250 g de tamis et pour 1 l d’éthanol à 90°C, il faut 500 g de tamis. "

Je l'ai mis page 12 de la synthèse sur la transesterification:

http://www.oliomobile.org/forum/viewtopic.php?t=5506

tchuss

MessagePublié: Lun Jan 30, 2006 11:30 pm
par GROS LOUP
S'lut Bob_isat,

Juste une p'tit question ...et comment ce fait il qu'il absorbe que les mollécules d'eau et pas celles d'alcool :-s ..??
Et puis ... Aïe ... 1 h à 300° :? ça fait chéro en electricité nucléaire :-k a moins de les cuire en même temps que le poulet ... mais à 300° :? 1h il va être calciné l'poulet :lol: ... Faut voir à l'usage, si il y a une quantité suffisante dans le four ...genre 10 kg ... ça doit quand même être rentable.
Vais aller visiter le site :P ...

MessagePublié: Mar Jan 31, 2006 11:03 am
par bob_isat
il absorbe l'eau et pas l'ethanol car ces molecules n'ont pas la meme tailles.
Les trous de 3 angstroms dans le tamis correspondent au dimension des molecules à pieger.

l'autre nom du tamis moleculaire c'est zéolites. j'essaie de trouver un doc qui explique plus en détail sur le net.
ur la deshydratation c'est vrai que c'est un peu lourd en éléctricité...et avec un four solaire, je sais pas si ya moyen d'atteindre 300°C

MessagePublié: Mar Jan 31, 2006 12:25 pm
par GROS LOUP
Oui, ben les zéolites... C'est des cailloux bien naturels, qui se sont formés sous certaines conditions... J'collectionnais les minéraux quand j'étais p'tiot... et j'ai un pote qui en a dans sa collection, bon y en a 1000 sortes si j'me souviens bien.
Ce qui me turlupine, c'est que l'alcool semble plus fluide que l'eau...non..?? :-k M'trompe peut être...J'suis étonné que les mollécules H2o soient plus petites :? ...

MessagePublié: Mar Jan 31, 2006 2:38 pm
par bob_isat
ça y est j'ai plus d'infos sur ces braves zéolites:

(trouvé ça sur un site de fanatique de chimie:

http://www.faidherbe.org/site/cours/dupuis/ethers.htm )


"Les zéolithes naturelles ont été découvertes par le minéralogiste A. F. Cronsted en 1756 qui leur a donné leur nom (pierre qui bouillent) car elles bouillonnent quand on les chauffe. Ces aluminosilicates possèdent une structure caractérisée par la présence de cages reliées entre-elles par des tunnels. On sait produire artificiellement des zéolithes possèdant des cages de tailles calibrées. Elles peuvent servir à séparer les constituants d'un mélange par piégeage de molécules comme l'eau dans les cavités, d'où leur nom de tamis moléculaire. La photographie de gauche

Image



représente des tamis moléculaires dont les cavités font 0,4 nm (tamis 4 A) en extrudés de 1,6 mm. Ils sont utilisés pour le séchage des liquides organiques."

Pour le protocole de deshydrataion de l'ethanol avec zéolites, here is ze link from journeytoforever:

http://journeytoforever.org/ethanol_link.html#anhydrous


le tamis moleculaire est déjà utilisé dans la production de bioethanol:

http://phytopathologie.u-strasbg.fr/jmj ... thanol.ppt

MessagePublié: Mer Fév 01, 2006 4:11 pm
par MakeLoveNotWar
GROS LOUP a écrit:Ce qui me turlupine, c'est que l'alcool semble plus fluide que l'eau...non..?? :-k M'trompe peut être...J'suis étonné que les mollécules H2o soient plus petites :? ...

Eau = H20 qu'on pourrait noter aussi H-OH.
Alcool = C2H5-OH
C2H5 (beaucoup) plus gros que H (si, si!).

CQFD!

MessagePublié: Mer Fév 01, 2006 4:18 pm
par GROS LOUP
:shock: Ah merci Makelove..etc... c'est sympa :wink:

MessagePublié: Mer Avr 05, 2006 5:31 pm
par bob_isat
Hé les gars ce serait cool de mettre les sujets au bon endroits sinon ça va devenir un veritable foutoir ici

:x

GROS LOUP a écrit:
Bob_isat a trouvé un truc pour mesurer le %tage d'eau dans l'alcool ...mais j'me souviens plus ... ça doit être un truc de bouilleurs de cru, y va p'tèt te répondre ......"" hello Bob_isat ""... :hello1: Hou ouuuu..!!! T'es là..??

:? il neige vers chez moi ...y en a déjà pas loin de 10cm :roll: ...



Pour testerle degré d'un alcool, l'ideal c'est l'alcoometre de Gay lussac.

http://spazioinwind.libero.it/gabinetto ... ometro.jpg


J'en ai acheté un sur ebay à 16 euros, dans l'optique de tests sur le tamis moleculaire.

c'est une sorte de thermometre gradué qui plonge plus ou moins dans le liquide, selon son degré, ça pourrait te donner une idée de ce qui sort de ta manip.

GROS LOUP a écrit:
Ben j'crois qu'on peut les réutiliser en les mettant dans un four à 300° (a fond) pendant au moins 1 h ....avec de l'élec nucléaire :? hélas...

Maintenant pour assécher de l'alcool, j'sais pas si c'est efficace comme les zéolithes... mais pourqwa pas..??




je ne sais pas si on peut regenrer les silicates en les chauffant comme les zéoliotes...
pour ce qui est des zéolites, c'est la croix et la bannière pour s'en procurer un kg à moins de 60 euros (frais d'envois). Je cherche en ce moment

:?:

MessagePublié: Mer Avr 05, 2006 5:53 pm
par GROS LOUP
S'lut bob,

Si si, on arrive a régènérer le silicagel, on trouve ce genre de conseil chez les photographes pour protéger le matos de l'humidité dans leur sac photo et objectifs... ils le mettent au four pareil que pour les zéolites...

Mais pour assècher l'alcool...alors là :oops: ch'sé pô :roll: ....

MessagePublié: Mer Avr 05, 2006 6:24 pm
par bob_isat
GROS LOUP a écrit:S'lut bob,


Mais pour assècher l'alcool...alors là :oops: ch'sé pô :roll: ....


bah faut tester !

moi je vbeux bien j'ai l'alcoometre.Faudrais me donner un tuyeau par contre pour s'en procurer (du silicagel) en bonne quantité .... :study:

MessagePublié: Jeu Avr 06, 2006 12:28 pm
par stitch
slt
le silicate gel, je l'ai demandé à un collègue qui travaille au service réception de ma boite... (domaine d'activité : production électronique)
Il le récupère dans le fond des cartons de transport de marchandise...

c'est des sachets de billes transparentes, diamètre 2 à 3 mm...
apparemment, ça devient rose quand ça capte l'humidité...

Il me viens une idée... pas trop con, j'espère...
en trempant ces billes dans un dé à coudre d'alcool absolu, on pourrait peut être voir si ça marche au changement de couleur? si ça devient pas rose, c'est que ça n'a rien absorbé... non?

Est ce que je pourrais acheter une petite quantité d'alcool absolu en pharmacie pour essayer??
:wink:
@+

MessagePublié: Jeu Avr 06, 2006 3:49 pm
par bob_isat
est-ce que ces billes sont absorbantes? cad si tu les mets dans l'alcool , elles ressortent trempées?

Dans le cas contraire on pourrait mesurer la quantité d'eau absorbé en pesant l'alcool avant et après passage du silicagel...