Huile de Fusel, Utilisable ou pas?

Ici on s'interroge et on réfléchit sur des modifications d'un moteur pour améliorer l'utilisation de l'huile.
Soyez précis dans votre titre

Modérateur: Les modérateurs

Huile de Fusel, Utilisable ou pas?

Messagepar Lyngroove » Jeu Mai 14, 2009 10:32 pm

Bonjour,

J'ai actuellement la possibilité d'obtenir de bonnes quantités d"huile de Fusel

Je me demande dans quelle mesure l'huile de fusel pourrait être utilisée dans un moteur diesel (IIBP)


A la base, les huiles de fusel sont des alcools lourds à l'aspect huileux (alcools gras) , ils sont issus de la distillation d'un produit fermenté.
Dans mon cas il s'agit d'huile de fusel provenant de la fermentation de froment (usine de production de bio-éthanol)

Ces Fusel-Oils sont composés essentiellement de butanol, propanol, iso-propanol et d'alcool amylique.
La température d'ébulition est dans les 130°c, la température d'auto inflamation est vers 350°c et son point éclair assez bas, vers 45°c

Quelqu'un a t'il déjà envisagé la carburation aux huiles de Fusel?

Pourrait-on y réfléchir? (aspect mécanique, chimique, visco, combution ect...)

Bien à vous.

Lyngroove.
-Mitsu L300 2.5D (4D56) PI Zexel
230.000km, 50 à 75% récup
-Mitsu L300 2.5TD 4x4 (4D56T) PI Zexel
225.000km, 50 à 75% récup
-Mitsu L300 2.5TD 4x4 (4D56T) PI Zexel
220.000km, bicarb: 2 Ev Siraï L340, P Hardi H2, Echangeur 50 Plaques
Avatar de l’utilisateur
Lyngroove
Motivé
Motivé
 
Messages: 211
Inscrit le: Sam Nov 26, 2005 6:24 am
Localisation: Belgique, Loverval

Messagepar vincenzzo » Ven Mai 15, 2009 12:35 am

Utiliser ces alcool tel quel en grande quantité me semble pas evident.
En revanche cela doit etre un anti figeant remarquable (point de fusion à -117°C).
Fait des tests!
Sinon, je veux bien les faire si tu m'en fait parvenir 1L ou 2L
Avatar de l’utilisateur
vincenzzo
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2087
Inscrit le: Mer Aoû 23, 2006 6:14 pm
Localisation: Aquitaine

Messagepar Lyngroove » Ven Mai 15, 2009 6:58 pm

Je pensais effectivement à faire des test d'un mélange de notre "satanée huile de palme" et de Fusel-Oil... :)

la possibilité de mauvaise réaction de certains alcools avec les joints et durites me fait quand même un peu peur, surtout les traces d'acétaldéhydes restant dans les Fusel...

Des acétaldéhydes, on en produit aussi pas mal, beaucoup plus volatiles et plus proches de l'essence que du diesel... ce serait aussi a essayer en combinaison à de l'HVB ou Palme... voir si les joints tiendraient le coup.
-Mitsu L300 2.5D (4D56) PI Zexel
230.000km, 50 à 75% récup
-Mitsu L300 2.5TD 4x4 (4D56T) PI Zexel
225.000km, 50 à 75% récup
-Mitsu L300 2.5TD 4x4 (4D56T) PI Zexel
220.000km, bicarb: 2 Ev Siraï L340, P Hardi H2, Echangeur 50 Plaques
Avatar de l’utilisateur
Lyngroove
Motivé
Motivé
 
Messages: 211
Inscrit le: Sam Nov 26, 2005 6:24 am
Localisation: Belgique, Loverval

Messagepar skoutty » Ven Mai 15, 2009 8:58 pm

Le problème principal vient du point d'inflammation, celui du gazole est de 90°, tournesol 240° et fusel 350°. C'est pas sur que ca brule puisque le moteur diesel consiste à comprimer violamment l'air pour qu'il atteigne une haute temperature ou on injecte le carburant qui est censé s'enflammer spontanement.
Sinon ebulition à 130° contre gazole 90° et huile 220° la t'es très bien.
Point eclair à 45°, une fois le moteur chaud tu as interet à etre sur de n'avoir aucune fuite de carburant parce que ca devient aussi dangereux que une voiture essence (moteur chaud par contre).
L'interet de l'huile de fusel à première vu est d'etre un excellent fluidifiant si je me fie à ce que dit vincenzzo. Mais tu sais mieux que nous si c'est epais comme de l'huile ou liquide comme de l'essence. Ca presente le grand interet par rapport au sans plomb ou a l'ethanol de ne pas poser de problème de cavitation si on chauffe à plus de 85° ou 78°.
As ta place je considererais que ca se situe de l'autre coté du gazole par rapport à l'huile (du coté alcool et sans plomb), alors commence par mettre 20%d'huile et 20% de fusel puis complète de gazole. Si ca dit rien tu passe à 30% de chaque et puis 50% de chaque et après tu verra comme une envie de mettre plus d'huile ou plus de fusel. Et si tu est deja en bicarburation attaque avec 50% de chaque dans ton reservoir d'huile et essaie doucement de te rapprocher du carburant que tu as en plus grande quantité. L'AVANTAGE DE LA BICARBURATION comme dit joumpy: "c'est que si tu te gourre tu n'es pas en panne au bord de la route mais simplmeent obliger de rentrer chez toi au gazole".

Et si tu n'as pas d'huile mais un IIBP (qui supporte pas mal de qualité de carburant) alors fait comme les premiers sur le site: commence par 20% et augmente jusqu'a ce que tu sente une difference.

Sinon: tu as oublié de nous preciser la viscosité et le PCI. Et je te predit au fusel pur de moins grande difficultées au demarrage qu'avec l'huile, mais aussi de grosse fumée noire en forte charge et beaucoup moins de puissance à haut regime (meme une tendance à penser que t'aura autant de chevaux à 2000 qu'a 4000). Pour ce qui est de l'ecologie tu recycle un dechet (c'est bien) et les fumée noire doivent probalment etre supprimée avec un reglage de la PI.
R21 J8S PIbosh 100%Eté 70%Hiver recyclé à 5µm (avec 10%de E85 en hiver).echangeur 14 plaques, FACET 40107, resistance bobiné 40W dans le reservoir, injecteur à 200bars pour 130.
Avatar de l’utilisateur
skoutty
Passionné
Passionné
 
Messages: 1124
Inscrit le: Lun Sep 04, 2006 9:10 pm
Localisation: isère

Messagepar Lyngroove » Ven Mai 15, 2009 9:24 pm

Mouaip, je ne suis pas trop fan de me lancer directement avec un mélange sans avoir eu une étude sérieuse. il faut voir l'impact du Fusel-oil sur les joints de pompe, les différents caoutchouc de durites, l'oxydation du réservoir, le pouvoir lubrifiant pour la PI, ect.

Le but de cet article n'est pas de faire le kamikaze (ça je l'aurais bien fait tout seul ;) ) mais de porter une réflexion et une mise en commun des ressources pour voir dans quelle mesure on pourrait utiliser les Fusels.

-Comme fluidifiant pourquoi pas, voila déjà une bonne piste :-)
L'huile de palme est abondante et quasi inutilisable (en tous cas, pas dans le nord) voir si la combinaison des deux pourrait donner un produit intéressant... ?

Coté joints: depuis quelques temps j'ai un morceau de durite classique qui trempe dans un pot de Fusel-Oil, C'est sans doute trop tôt (10J) pour voir si le caoutchouc s'altère... Si oui il faudrait alors s'assurer d'être partout avec du Viton, du silicone ou un type de caoutchouc résistant...
-Mitsu L300 2.5D (4D56) PI Zexel
230.000km, 50 à 75% récup
-Mitsu L300 2.5TD 4x4 (4D56T) PI Zexel
225.000km, 50 à 75% récup
-Mitsu L300 2.5TD 4x4 (4D56T) PI Zexel
220.000km, bicarb: 2 Ev Siraï L340, P Hardi H2, Echangeur 50 Plaques
Avatar de l’utilisateur
Lyngroove
Motivé
Motivé
 
Messages: 211
Inscrit le: Sam Nov 26, 2005 6:24 am
Localisation: Belgique, Loverval

Messagepar skoutty » Ven Mai 15, 2009 10:00 pm

Lyngroove a écrit:Coté joints: depuis quelques temps j'ai un morceau de durite classique qui trempe dans un pot de Fusel-Oil, C'est sans doute trop tôt (10J) pour voir si le caoutchouc s'altère... Si oui il faudrait alors s'assurer d'être partout avec du Viton, du silicone ou un type de caoutchouc résistant...

Avec de l'acetone pur ma durites s'est allongé au bout de 7 jours elle etait craquante. Peut etre que tu devrait t'amuser à transporter ta durites du soleil la cave pour voir ce qu'elle dit des varaitions de temperature. Es ce que tu connait le PCI, la viscosité et l'Indice d'Acide (IA est l'equivalent du PH mais pour les milieux alcoolique)
R21 J8S PIbosh 100%Eté 70%Hiver recyclé à 5µm (avec 10%de E85 en hiver).echangeur 14 plaques, FACET 40107, resistance bobiné 40W dans le reservoir, injecteur à 200bars pour 130.
Avatar de l’utilisateur
skoutty
Passionné
Passionné
 
Messages: 1124
Inscrit le: Lun Sep 04, 2006 9:10 pm
Localisation: isère


Retourner vers Réflexion sur des modifications techniques d'un moteur

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités